Archives par mot-clé : europe

Discours de l’Empereur Guillaume II d’Allemagne le 4 août 1914

Texte écrit par Gabriel Talbot
Albert Ier/Guillaume II, monarques ennemis de 14-18
Albert Ier/Guillaume II, monarques ennemis de 14-18. Source: La Libre.be, https://www.lalibre.be/belgique/albert-ierguillaume-ii-monarques-ennemis-de-14-18-530ce36c35708d729d8244d8

Mise en contexte :

Il s’agit d’un article publié dans la Gazette de Lausanne le 5 août 1914 dans lequel l’Empereur Guillaume II d’Allemagne déclare lors d’une session extraordinaire au Reichstag, une déclaration de guerre1 . Durant son discours du trône, il s’adresse devant une salle comble et déclare que son pays a cherché a protégé la paix en Europe, mais que depuis quelques années déjà, le Kaiser tente de démontrer que son pays commence à étouffer et se sent coincé entre les diverses puissances européennes.

Continuer la lecture de Discours de l’Empereur Guillaume II d’Allemagne le 4 août 1914

  1. Disponible sur, https://cliotexte.clionautes.org/discours-empereur-allemagne-guillaume-aout-1914.html []

Discours d’un empereur en guerre – discours de l’empereur Guillaume II en 1914

Texte écrit par Emryk Beaudry

 

Le document que nous voyons ici1 présente un discours du 4 août 1914 de l’empereur allemand Guillaume II, qui s’adresse aux députés du Reichstag (le nom du parlement de l’Empire allemand) lors d’une séance se tenant exceptionnellement dans la salle blanche du château de Berlin. Le document est une source primaire, puisque l’auteur, Guillaume II, nous rapporte directement des informations sur la situation de son époque depuis celle-ci. C’est aussi une source indirecte, puisque le document est traduit (la langue d’origine du discours et l’allemand et non le français), et, car il n’est pas présenté dans son entièreté.

Continuer la lecture de Discours d’un empereur en guerre – discours de l’empereur Guillaume II en 1914

  1. Disponible sur https://cliotexte.clionautes.org/discours-empereur-allemagne-guillaume-aout-1914.html []

L’heure de la justice a sonné – Nuremberg, 1945

Texte écrit par Xavier Lapointe
Le procès de Nuremberg en 1945.                                                                                  Source: https://www.journaldequebec.com/2020/11/19/il-y-a-75-ans-le-proces-de-nuremberg-souvrait

Le statut du tribunal de Nuremberg1 est instauré le 8 août 1945 suite à l’accord de Londres. Il s’agit d’une charte officielle pour la justice internationale. Il n’y a pas d’auteur fixe à ce  document, mais il s’agit du travail de l’ensemble des puissances alliées (autrement appelés dans le présent document: les signataires), États-Unis, France, l’Union des républiques socialistes soviétiques et finalement le Royaume-Uni, via des juristes de ces différents pays. Le document fût rédigé à la fin de la Seconde Guerre mondiale et a été utilisé comme charte afin de juger de façon convenable les criminels de guerre, ceux coupables de crimes contre la paix et de crimes contre l’humanité  tel que de la discrimination sans précédent, des meurtres de sang-froid et de l’extermination humaine, commis pendant l’ensemble de la période de guerre ainsi que depuis la création des régimes totalitaires des forces de l’Axe.

Mais sous quelles conditions le tribunal de Nuremberg a-t-il manœuvré les procès envers les criminels de guerre?

Nous observerons, dans cette analyse, les précautions prises par le tribunal afin de s’assurer d’obtenir des procès concluants et les procédures d’accusation envers les accusés. Continuer la lecture de L’heure de la justice a sonné – Nuremberg, 1945

  1. S.A. « Statut du Tribunal de Nuremberg », Tribunal militaire international, Nuremberg, 1945, via le site : https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1658 []

Entrée en guerre de l’Allemagne (1914)

Texte écrit par Nicolas Sanctuaire

Lors de la fin du 19e siècle, le nouvel État allemand s’impose sur l’Europe comme l’une des grandes puissances. Un nouvel État unifié autour de la Prusse, un État déjà bien puissant pour son temps1.  Ce nouvel État se retrouve cependant en guerre avec la France en 1870, une guerre qui se soldera par la victoire de l’Allemagne et la formation du nouvel Empire allemand (Deuxième Reich)2. La formation du Deuxième Reich contribue à la gloire de certains personnages allemands très célèbres, dont le plus célèbre d’entre eux est sans aucun doute le chancelier allemand Otto Von Bismarck. Ce dernier se distingue énormément sur la scène européenne de la fin du 19e siècle3. Ce grand diplomate se voit cependant contraint à quitter son office en 1890 suite à la montée du nouvel empereur, Guillaume II2. Alors que Guillaume II est jeune et souhaite régner d’un poing ferme, le chancelier fit place à d’autres hommes plus dociles pour le nouveau souverain2. Cela mène alors au présent document à l’étude, le discours de l’empereur d’Allemagne Guillaume II, le 4 aout 1914. D’abord, la nature de ce document se trouve être un discours public de l’empereur pour l’ensemble de la nation allemande, quelques jours après la date reconnaissant le début de la Première Guerre mondiale. L’historien français Léon Strauss dit au sujet du titre et de la généalogie de l’auteur Guillaume II qu’il est « Empereur d’Allemagne et roi de Prusse, […] petit-fils de Guillaume 1er et de Victoria d’Angleterre, et le fils de Frédéric III […] il accède à l’Empire en 1888 »4. Suite au départ de l’ancien chancelier Bismarck, l’empereur nomme des hommes de second plan et ne leur laisse aucune chance d’autonomie, les renvoyant à la moindre occasion2. Il est responsable de l’entrée de l’Allemagne dans la première Guerre mondiale en 19142. Cette guerre ne fut cependant pas bénéfique pour l’empereur qui fut contraint à s’effacer de la vie politique et qui en 1918 se réfugia en Hollande jusqu’à sa mort en 19412. Le discours de Guillaume II explique donc l’entrée en guerre de la nation allemande. Il met de l’avant le déploiement des troupes contre les Russes et les Français. Il pointe également que la raison principale pour partir en guerre est de venir en aide à l’Autriche qui cherche à défendre « la sécurité de son empire contre les menées dangereuses d’un État voisin »5 (la Serbie). Il mentionne également l’évènement qu’est l’assassinat de son ami, l’archiduc François-Ferdinand. Ce document met donc de l’avant la problématique suivante : Comment Guillaume II justifie l’entrée de son empire dans la Première Guerre mondiale?

Continuer la lecture de Entrée en guerre de l’Allemagne (1914)

  1. Michel EUDE, Alfred GROSSER, « ALLEMAGNE (Histoire) – Allemagne moderne et contemporaine », Encyclopédie Universalis [en ligne], page consultée le 5 février 2021, URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-moderne-et-contemporaine/ []
  2. Ibid. [] [] [] [] [] []
  3. Michel EUDE, « BISMARCK Otto Von – (1815-1898) », Encyclopédie Universalis [en ligne], page consultée le 5 février 2021, URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-von-bismarck/ []
  4. Léon STRAUSS, « GUILLAUME II (1859-1941) – empereur d’Allemagne (1888-1918) », Encyclopédie Universalis [en ligne], page consultée le 5 février 2021, URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-ii/ []
  5. Discours de Guillaume II, paragraphe 2. []

La relation entre civils et militaires du point de vue d’un soldat français

Texte écrit par Mathieu Hodgson 

Événement marquant du 20e siècle la Première Guerre mondiale laisse des traces physiques sur tout le continent européen. Destruction de villages, de routes, de ponts et même de grandes villes, les affrontements1 ont d’autant plus mené à la mort de millions de personnes. L’auteur du document est Maxime Cruat, né le 9 mars 1883 à Chavannes sur Suran. Âgé de 31 ans au début de la guerre il participera à l’entièreté de cette dernière comme soldat dans l’armée française.  Alors affecté à la 11e Section de Munitions d’artillerie de l’armée française, Maxime Cruat est réaffecté en tant que secrétaire à l’État-Major du Parc d’artillerie du 7e Corps d’Armée le 6 aout 1914. Durant son affectation,2 le soldat tient un carnet de route quotidien qui aujourd’hui, permet de mettre en lumière certains phénomènes de la Première Guerre mondiale. Les intentions de l’auteur n’étaient pas d’informer les gens sur la guerre mais plutôt pour des intérêts personnels3 Le document offre tout de même plusieurs informations inédites sur la vie des soldats durant la guerre. Cruat aborde plusieurs évènements qui pourraient permettre la compréhension du mode de vie des soldats ainsi que de leur relation avec la population des nombreux villages au cœur de la guerre. 

Continuer la lecture de La relation entre civils et militaires du point de vue d’un soldat français

  1. Affrontement impliquant la Triple Alliance (Allemagne, Autriche-Hongrie, Italie) et la Triple Entente (France, Royaume-Uni, Empire Russe). []
  2. Le carnet de route s’étend du 4 aout 1914 au 15 mars 1919. Il n’y a pas de mention de la durée de son affection. []
  3. Cruat mentionne que ses écrits vont venir en aide à sa mémoire dans le futur. []

Entrée en guerre de l’Allemagne – Discours de l’Empereur Guillaume II

Texte écrit par Francis Racette-Forget

Discours de l’empereur d’Allemagne Guillaume II – 4 août 1914

 

Le document est de nature officielle et a été publié le 5 août 1914 dans la Gazette de Lausanne. Ce texte a depuis été numérisé et est maintenant accessible sur internet. Nous y trouvons le discours de l’empereur d’Allemagne Guillaume II qui régnait sur cette empire en 1914. Le contexte est important afin de bien comprendre le discours. À cet époque plusieurs pays d’Europe sont entré en guerre à cause d’une accumulation de haine sur plusieurs décennies. Une des raisons profondes sont les rivalités coloniales alors que les différents pays installent des colonies sur différents territoires, particulièrement sur le continent africain. D’autre raisons qui sont également évoquées dans le discours de l’empereur sont les guerres balkaniques1 et la guerre franco-prussienne de 1870, expliquant les mauvaises relations entre la France et l’Allemagne.2 Toutefois, l’événement qui explique le discours de Guillaume II est l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, un allié diplomatique. Ce document présente le discours justifiant l’entrée en guerre de l’Allemagne à aller en guerre dans ce qu’on appellera aujourd’hui la Première guerre Mondiale.3 Le document nous donnes des justifications argumentaires ainsi que certaines réponses à la question « Pourquoi Guillaume II a décidé de partir en guerre contre les russes et les français. » Continuer la lecture de Entrée en guerre de l’Allemagne – Discours de l’Empereur Guillaume II

  1. HALL, R. (2000). The Balkan Wars 1912-1913 : Prelude to the First World War. Londre : Taylor & Francis Group []
  2. LEMIEUX, C-R. (2009). Guerre défensive provoquée ou duel pour la prépondérance ? : nouveau regard sur les origines de la guerre franco-prussienne de 1870-71. Université de Montréal. Montréal. []
  3. CHARLE, C. (2001). La crise des sociétés impériales : Allemagne, France, Grande-Bretagne : 1900-1940 : essai d’histoire sociale comparée. Paris : Éditions du Seuil []

Le Traité de l’Elysée : le projet de pacification entre l’Allemagne et la France. Discours de Konrad Adenauer ancien Chancelier de la RFA.

Texte écrit par Nathanaël Billon-Grand

Le document présenté est un discours prononcé par l’ancien Chancelier allemand Konrad Hermann Joseph Adenauer1. Il fut chancelier de 1949 à 1963 en Allemagne de l’Ouest. Ce discours date du 23 janvier 1963 et la source est officielle, venant des dossiers de presse des archives du chancelier. Konrad Adenauer parle du traité d’amitié franco-allemande (deutsch-französische Freundschaft) dit « Traité de l’Élysée » signé la veille, le 22 janvier 1963 par lui-même et Charles de Gaulle alors Président de la République française (1959 à 1969). Le contexte historique du discours est cette volonté entre la France et l’Allemagne de sceller une amitié durable, une volonté qui survient après la Seconde Guerre Mondiale et en pleine Guerre Froide.
Dès lors, en quoi ce discours révèle l’importance de l’amitié franco-allemande ?

Page de couverture du Traité Continuer la lecture de Le Traité de l’Elysée : le projet de pacification entre l’Allemagne et la France. Discours de Konrad Adenauer ancien Chancelier de la RFA.

  1. Bulletin des Presse- und Informationsamtes der Bundesregierung. Hrsg. Presse- und Informationsamt der Bundesregierung. 25.01.1963, Nr. 129. Bonn: Deutscher Bundesverlag. “Rede von Konrad Adenauer”, p. 129-130. https://www.cvce.eu/content/publication/2001/10/25/98792bf0-9b72-4b60-b723-bcaa1e74606c/publishable_fr.pdf []

Proto-industrialisation : concept novateur ou redondance historique?

Texte écrit par Audrey Gagnon

Dans son article de 1972, Franklin F. Mendels soulève la problématique du passage vers l’industrialisation en avançant le concept de « proto-industrialisation ». Cette proto-industrialisation implique la participation de ménages paysans dans la production de biens qui seront destinés à l’exportation dans un marché situé hors de la région1. Selon Mendels, cette « proto-industrialisation » constitue la première phase du processus global de la modernisation industrielle2. Ses arguments essentiels, tels que rapportés par Pierre Deyon, sont « que la proto-industrialisation, en contribuant à l’accumulation du capital, en multipliant les liaisons commerciales et en organisant les marchés, en encourageant la diffusion du savoir technique et le progrès agricole, créait un terrain favorable à la localisation des industries modernes3. » Gwynne Lewis croit également que le système d’usine est né de l’industrie rurale. En effet, bien que la proto industrie soit aussi rurale qu’urbaine, les milieux ruraux étaient particulièrement propices au développement de ce type de production. Par exemple, une centaine de petits bourgs français servent de relais pour la production proto-industrielle.4

Continuer la lecture de Proto-industrialisation : concept novateur ou redondance historique?

  1. Franklin Mendels, « Des industries rurales à la protoindustrialisation : historique d’un changement de perspective », Annales. Economies, sociétés, civilisations, 39ᵉ année, No. 5, 1984, p.988. []
  2. Pierre Deyon, « L’enjeu des discussions autour du concept de “proto-industrialisation” », Revue du Nord, Janvier-mars 1979, Vol. 61, No. 240, p.9. []
  3. Ibid., p.9. []
  4. Gwynne Levis, « Proto-industrialization in France », Economic History Review, XLVII, No. 1, 1994, p. 152. []

L’urbanisation

Texte écrit par Léo Gagnon

L’Europe est marquée par de nombreuses transformations économiques et sociales au XIXe siècle, dont, bien sûr, les deux phases d’industrialisation. En étudiant ce siècle sous l’angle des mouvements démographiques, on constate une importante urbanisation dans la majorité des régions européenne, alors que le taux d’urbanisation passe de 12% à 36% en un siècle 1.

Continuer la lecture de L’urbanisation

  1. BAIROCH, P. (1993) Croissance démographique et urbanisation une perspective historique et internationale. Dans Actes du colloque de Rabat 1990, Croissance démographique et urbanisation (p. 4). Suisse. []

Luddisme

Écrit par Tristan-Félix Richard

Souvent mal compris à travers l’histoire, plusieurs courants d’oppositions, de révoltes et même de révolutions sont archivés sans qu’on ait bien pris le temps de les comprendre. Le billet suivant aura pour objectif de mieux éclairer le lecteur sur le luddisme et ses artisans : les Luddites. En effet, alors qu’on pensait que ceux-ci étaient des « technophobes » et qu’ils ne cherchaient qu’à seulement détruire des biens par rébellion, on comprend aujourd’hui qu’ils étaient des artisans ayant peur de perdre leur emploi avec l’arrivée des nouvelles machines.

Bris de machine (1812). Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Luddisme#/media/Fichier:FrameBreaking-1812.jpg

Continuer la lecture de Luddisme