Archives par mot-clé : Belgique

L’Indépendance du Congo

Texte écrit par Patrick Gosselin

Le document dont j’ai pris connaissance est le discours de l’indépendance du Congo. Patrice Lumumba a prononcé ce discours lors de la cérémonie de l’indépendance à Léopoldville. Ce discours était principalement pour défendre la libération du Congo qui était sous la domination des Belges blancs. En effet, les Congolais en avaient assez de la domination européenne et de l’esclavage qu’ils subissaient depuis des décennies. C’est ce que Lumumba tentait de faire valoir lors de cette prise de parole historique. La transcription de ce discours est une source officielle fournie par le département des affaires étrangères de Bruxelles. Continuer la lecture de L’Indépendance du Congo

Discours lors de l’Indépendance du Congo belge

Texte écrit par Sylvère-Varel Moussenguet
Révolution au Congo Lumumba assassiné
Patrice Emery Lumumba à 35 ans. Il avait plaidé la cause du peuple congolais auprès du roi Baudouin dès 1955. Source: Reuters, https://www.parismatch.com/Actu/International/Revolution-Congo-Lumumba-assassinat-147408

 

Le document à l’étude est un extrait du discours de l’indépendance du Congo du 30 juin 19601. Il permet de comprendre la pensée politique de son auteur Patrice Émery Lumumba et les enjeux entourant l’indépendance du Congo belge. Au sortir de la Deuxième Guerre mondiale alors que le monde connait un grand vent de changements, les années 50 et 60 voient émerger un peu partout sur la planète des mouvements d’émancipation des peuples jusque-là sous la domination des puissances coloniales. Sur le continent africain, plusieurs pays obtiennent les indépendances après des années de luttes. Le Congo belge, d’abord propriété privée du roi Léopold II jusqu’en 1908, ensuite colonie belge, n’est pas en reste.  Patrice Lumumba, jeune leader politique congolais, fondateur du mouvement national, alors âgé de 35 ans expose dans ce discours les limites de l’entreprise coloniale des Belges au Congo tout en proposant aux siens une vision du Congo un peu plus lumineuse que celle qu’ils avaient connue pendant la domination des Belges. Ce commentaire permettra d’analyser et de comprendre la pensée politique de Patrice Lumumba. De mettre en lumière les rapports de domination qu’entretenaient les colons belges à l’égard des Congolais, les conséquences de la colonisation, ainsi que l’importance de la lutte pour l’indépendance.

Continuer la lecture de Discours lors de l’Indépendance du Congo belge

  1. Discours édité par l’école de politique appliquée,  Faculté des lettres et sciences humaines, Université de Sherbrooke, Outil Perspective Monde, https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1447 []

Le discours de Patrice Lumumba durant l‘indépendance du Congo

Texte écrit par Arianne Ladouceur

Le document dont il sera question dans ce commentaire est la retranscription d’un discours prononcé par Patrice Lumumba à la cérémonie de l’indépendance du Congo à Léopoldville le 30 juin 1960. Le document officiel étant un discours narratif, nous allons utiliser une version écrite dont la mise à page et la sélection a été faite par perspective monde de la faculté des lettres et sciences humaines de l’université de Sherbrooke.1 Continuer la lecture de Le discours de Patrice Lumumba durant l‘indépendance du Congo

  1. Voir https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1447. Le document utilisé peut donc avoir certaines différences avec le discours original de 1960 puisqu’un changement de moyen de transmission du message peut amener une modification de la compréhension et de l’interprétation de celui-ci. De plus, la sélection fait par perspective monde amène aussi un certain décalage avec l’œuvre originale qui doit aussi est prise en compte. []

Commentaire sur le discours du Premier-Ministre Congolais, Patrice Émery Lumumba, 30 juin 1960.

Texte écrit par Guillaume Fisette

De 1884 à 1885 au cours de la conférence de Berlin, Léopold II le roi des Belges, a su faire usage de sa ruse et de son adresse politique, afin de faire valoir ses intérêts en obtenant la liberté du commerce en Afrique centrale1. Il a fait croire une fausse image de colonisation bienfaisante combattant l’esclavage1, alors que sa seule motivation était son propre enrichissement. À cause de la pression internationale, le Congo sera cédé à l’état belge qui en continuera la colonisation2. Patrice Émery Lumumba, est la personnalité dominante de l’indépendance du Congo. En 1956, il effectue un voyage à Bruxelles, car il fait partie de l’élite congolaise que les Belges appelaient les « évolués », il devient premier ministre le 24 juin 1960, mais il signe son arrêt de mort à peine un an plus tard, lorsqu’il demande de l’aide auprès de l’État communiste russe contre l’occupation du Katanga par les forces belges2. Il sera victime d’un complot orchestré par l’Occident et Mobutu Sese Seko et assassiné par des officiers belges.

Archives nationales des Pays-Bas (2.24.01.05)

Continuer la lecture de Commentaire sur le discours du Premier-Ministre Congolais, Patrice Émery Lumumba, 30 juin 1960.

  1. Coret, Célia « La conférence de Berlin et le partage de l’Afrique » [] []
  2. Doublet, Christine, Coat Fabrice, « Décolonisations » [] []

Le tournant de la route : Commentaire de document sur l’œuvre de Gustave Rahlenbeck

Texte écrit par Robin Trahan-Paquette

Le tournant de la route1 est un manifeste politique qui a été publié en Belgique durant l’année 1912 par la Ligue nationale de propagande libérale. Son auteur, Gustave Rahlenbeck, provient d’une famille bruxelloise protestante. Il a entretenu une brève carrière politique de 1914 à 1919 en tant que député suppléant de Neufchâteau-Virton. En écrivant son œuvre, Gustave Rahlenbeck avait pour objectif d’informer les belges sur les enjeux politiques du pays, et ultimement, de les convaincre de voter pour le parti libéral au lieu du parti catholique lors des élections législatives de 1912. Grâce aux informations historiques que nous révèle ce manifeste politique, je tenterai d’analyser les principaux enjeux liés à la lutte de pouvoir entre les cléricaux et les libéraux lors des élections belges de cette époque.

Continuer la lecture de Le tournant de la route : Commentaire de document sur l’œuvre de Gustave Rahlenbeck

  1. Gustave RAHLENBECK, Le tournant de la route, Bruxelles, Ligue nationale de propagande libérale, 1912, 28 p. []

Le discours de Patrice Lumumba lors de l’indépendance du Congo

Texte écrit par Léïa Charette

Lumumba, P. (1960, 30 juin). Discours de l’indépendance. Perspective monde. https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1447

L’année 1959 est une année charnière dans l’histoire congolaise. À ce moment, le Congo belge comme l’indique son nom est encore administré par les colonisateurs belges. Cependant, à la suite des mouvements nationalistes qui causent des émeutes, comme celle de Léopoldville en janvier 1959, des négociations visant à aboutir à l’indépendance du Congo débutent. Peu de temps après, en janvier 1960, la table ronde de Bruxelles composée de représentants belges et congolais fixe finalement la date d’indépendance au 30 juin 1960. Patrice Lumumba est un homme engagé politiquement dans des mouvements nationalistes au même moment où les décisions en regard à l’indépendance du Congo sont prises. Il fonde un mouvement politique nommé le Mouvement national congolais qui se veut inclusif pour tous les Congolais en visant l’union du Congo et souhaitant empêcher la division entre les différentes ethnies et régions (Wallerstein, 2021). C’est avec ce parti politique que monsieur Lumumba participe aux premières élections et accède au poste de premier ministre de la République démocratique du Congo lors de l’indépendance.   

Dans ce commentaire de document, il sera donc question d’expliquer le discours public officiel qu’a prononcé Patrice Lumumba lors de la cérémonie d’indépendance du Congo le 30 juin 1960. Dans son allocution, Patrice Lumumba dénonce le racisme vécu par les Congolais et les impacts dévastateurs que le colonialisme a eus sur la population. Considérant ce fait, il est pertinent de se demander : quels sont les éléments du discours de monsieur Lumumba qui permettent de comprendre que le message et l’intention de son allocution sont d’annoncer la reprise en main du pays par les Congolais et de dénoncer les actes violents commis par les colonisateurs sur la population congolaise durant le régime colonial belge ?

De Witte, L. et Manchia, N. (2015, 27 juin). Exclusif : Le discours de Lumumba, texte fondateur. Le Vif, https://www.levif.be/actualite/international/exclusif-le-discours-de-lumumba-texte-fondateur/article-normal-402789.html

Continuer la lecture de Le discours de Patrice Lumumba lors de l’indépendance du Congo

Discours de l’indépendance de la République démocratique du Congo

Texte écrit par Gabryël Heissat-Charron

Le document à l’étude est un extrait du Discours de l’indépendance du 30 juin 1960 tiré de l’Université de Sherbrooke, qui se base sur un document du Ministère des Affaires Étrangères de Bruxelles1.

La date du 30 juin 1960 est marquante pour de nombreux Africains. En effet, cette date marque l’indépendance de la République démocratique du Congo.  Plusieurs évènements ont poussé les Congolais à se rebeller pour avoir des droits et pour ne plus être soumis à la Belgique. Le texte à l’étude est donc le discours officiel de l’indépendance qu’a prononcé Patrice Lumumba, le futur premier ministre et ministre de la Défense nationale. Il est un pionner de cette indépendance et il a joué rôle extrêmement important en ce qui concerne la vision nationale du pays. Le pays sera sous un régime parlementaire grâce à la victoire de Lumumba aux premières élections nationales. Maintenant, une fois cette mise en contexte faite, en quoi ce discours est si important dans l’histoire de la République démocratique du Congo ?

Continuer la lecture de Discours de l’indépendance de la République démocratique du Congo

  1. https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1447 []

Le « profane » discours du 30 juin 1960 pour l’indépendance du Congo

Texte écrit par Josué Pomerleau-Lair

Le 30 juin 1960, le jour J pour la république démocratique naissante du Congo, c’est l’indépendance pour ce pays émergeant de 80 ans de colonisation. Le choix de cette date et la forme qu’elle prendra ont suscité de vifs débats en janvier de la même année lors de la table de ronde de Bruxelles. Lors de cette rencontre, les désaccords s’étaient bien faits entendre et avaient témoigné du faible consensus qui régnait tant entre la colonie et la métropole qu’entre les différents partis politiques congolais. Du moins, il y avait eu un accord pour la date d’indépendance (30 juin) et celle des élections générales prévues pour le mois de mai. Le chef du parti Mouvement national congolais (MNC), Patrice Lumumba, gagna les élections pour devenir le premier ministre, mais sa victoire de justesse trahissait le fait qu’il devait composer avec un pays morcelé par ses différences ethniques – on estime le nombre d’ethnies à plus de 2501. Quelques jours avant l’indépendance, plusieurs évènements importunent Lumumba lui laissant l’arrière-goût d’être impuissant et écarté du pouvoir. D’une part, les négociations avec la Belgique pour le traité d’amitié n’ont pas porté leur fruit pour le premier ministre qui s’est vu confronté à l’obstination et à l’attitude condescendante des diplomates belges. Ensuite, l’affaire Scheerlink vient faire peser la menace d’une sécession du Katanga – la région du Congo la plus riche en minerais – envers la nouvelle république. Enfin, le président Kasavubu agit sans consulter son premier ministre en invitant le roi des Belges à la cérémonie d’indépendance et lui accorde le droit de parole, alors que Lumumba n’obtient pas ce privilège. En plus de ces évènements, Lumumba obtient les textes des discours du roi et du président la veille de la cérémonie. Il est scandalisé à la fois par celui du roi au caractère pessimiste et condescendant envers l’avenir du Congo, et élogieux de « l’œuvre civilisatrice de Léopold II »2, et surtout par celui du président qu’il juge trop neutre et complaisant envers le roi. C’est ainsi que l’irritation gagne Lumumba et le conduit à prendre la parole le 30 juin sans le consentement du président. Outre les applaudissements des Congolais sur place, les réactions des diplomates étrangers, des politiciens congolais et tout particulièrement celles des Belges sont condamnatrices3. Les propos de Lumumba ne laissent personne indifférent. Et c’est ainsi que l’intérêt de ce présent travail est d’éclairer les intentions de Lumumba qui sont d’ailleurs les causes de la virulente critique qui sera exprimée envers ce « profane » discours du 30 juin.

C'était il y a 60 ans: le discours de Lumumba pour l'indépendance du Congo
À gauche Joseph Kasavubu, au centre Patrice Lumumba et à droite le roi Baudoin de Belgique. URL : https://www.levif.be/actualite/histoire/c-etait-il-y-a-60-ans-le-discours-de-lumumba-pour-l-independance-du-congo/article-normal-1300333.html?cookie_check=1615994167

Continuer la lecture de Le « profane » discours du 30 juin 1960 pour l’indépendance du Congo

  1. Jules GÉRARD-LIBOIS, Henri NICOLAÏ, Patrick QUANTIN, Benoit VERHAEGEN et Crawford YOUNG, « République démocratique du Congo », dans Encyclopaedia Universalis [en ligne], URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/republique-democratique-du-congo/ (Page consultée le [8 février 2021]). []
  2. Jean-Claude WILLAME, Patrice Lumumba. La crise congolaise revisitée. Karthala, édition « Les Afriques », 1990, page 109. []
  3. Ibid. Pages 96-109. []

L’urbanisation

Texte écrit par Léo Gagnon

L’Europe est marquée par de nombreuses transformations économiques et sociales au XIXe siècle, dont, bien sûr, les deux phases d’industrialisation. En étudiant ce siècle sous l’angle des mouvements démographiques, on constate une importante urbanisation dans la majorité des régions européenne, alors que le taux d’urbanisation passe de 12% à 36% en un siècle 1.

Continuer la lecture de L’urbanisation

  1. BAIROCH, P. (1993) Croissance démographique et urbanisation une perspective historique et internationale. Dans Actes du colloque de Rabat 1990, Croissance démographique et urbanisation (p. 4). Suisse. []