Archives de catégorie : Types de travaux

Hymne aux libertés

Texte écrit par Bely Eliezer Yao

Mon travail portera sur un article de journal intitulé « Le 14 juillet 1919 »1. Au regard de la compréhension qui est la mienne et du traitement que je compte en faire, je me propose de le « renommer » en le titrant « Hymne aux libertés ». Ce titre sera le fil conducteur de mon analyse. Analyse, qui j’espère saura ancrer la période de la grande guerre. Aussi, elle devra permettre de pointer certaines réalités qui étaient antérieures à cette époque tout en interrogeant sur les mutations et les bouleversements possibles que la guerre pourrait engendrer. 

Continuer la lecture de Hymne aux libertés

  1. Joseph Kessel. « Le 14 juillet 1919 », Le Journal des débats, 14 juillet 1919 []

Discours de l’empereur d’Allemagne Guillaume II — 4 août 1914

Texte écrit par Maxym Séguin

La Première Guerre mondiale, parfois appelée la guerre européenne, a été plus communément appelée Grande Guerre. La Grande Guerre s’est étirée du 28 juillet 1914 au 11 novembre 1918. Elle commence avec l’assassinat du Prince austro-hongrois François-Ferdinand d’Autriche aux mains d’un nationalisme serbe de la Bosnie nommé Gavrilo Princip à Sarajevo. À la suite de cet événement, l’austro-hongrois, qui croit que l’assassinat aurait été commandé par le gouvernement serbe, offre à la Serbie un ultimatum avec le support de l’Allemagne. À la suite d’une réponse négative, l’Allemagne se voit déclarer la guerre contre Belgrade et son allié l’empire russe. Cette déclaration de guerre viendra éclater une série de déclarations de guerre entre la triple alliance et la triple entente, une série d’alliances visant à garder la balance du pouvoir sur le conscient européen. En déclarant la guerre à l’empire russe et en prenant militairement contrôle de Luxembourg et de la Belgique neutre, l’Allemagne se voit plongée dans une guerre à deux fronts à partir du 04 juillet 1914. La même journée, l’empereur d’Allemagne Guillaume II offre un discours devant le Reichstag. Le discours sera directement publié dans la Gazette de Lausanne, un journal suisse établie en 1803, le 05 août 19141. Dans son discours, l’empereur s’adresse aux Allemands en commençant par expliquer la tragédie qui a poussé le gouvernement allemand et son allié à mobiliser ses troupes. Guillaume enchaîne son discours en expliquant pourquoi l’Allemagne se retrouve dans cette situation contre d’anciens alliés. Il termine son discours avec un appel au peuple allemand à « être unis sans distraction de parti, de situation ou de confession pour me suivre partout, dans la détresse et dans la mort, j’invite les chefs de parti à s’approcher et à me le promettre en touchant ma main. » 

En tant qu’enseignant, il est important d’offrir de nombreuses perspectives dans le but d’aider les étudiants à bâtir leur conscience critique. Le texte aide les lecteurs du document à voir la perspective allemande quant à la Première Guerre mondiale en ciblant les motifs des Allemands et ses explications. Continuer la lecture de Discours de l’empereur d’Allemagne Guillaume II — 4 août 1914

  1. Delpin, P. (2020, December 04). Discours de l’empereur d’Allemagne Guillaume II — 4 Août 1914. Visité 14 février 2021, de https://clio-texte.clionautes.org/discours-empereur-allemagne-guillaume-aout-1914.html []

Les prémices d’un temps nouveau

Texte écrit par Kibar Ibrahim Houssein

Cet article de presse a été rédigé par Joseph Kessel, un journaliste et engagé français lors de la Grande Guerre, pour le Journal des débats 1. L’auteur compose ce texte le 14 juillet 1919 quelques heures après sa couverture du défilé de la victoire des troupes alliées aux Champs-Élysées. Cet évènement nous plonge donc dans les péripéties post-Première Guerre mondiale. L’article de presse de Joseph Kessel sort dans l’édition du soir du Journal des débats afin de retracer le fil de la journée aux lecteurs qui n’étaient pas présents à l’évènement et leur donner une idée de l’importance symbolique du moment. Le document soulève la problématique suivante : quel est le ressenti populaire sur place quelques mois après la fin de la Première Guerre mondiale ? Joseph Kessel nous livre ce récit afin de nous offrir une perspective inédite sur le sujet. Continuer la lecture de Les prémices d’un temps nouveau

  1. Joseph Kessel« Le 14 juillet 1919 », Journal des débats, 1919. []

Marx et la mobilisation du prolétariat

Texte écrit par Koniba Traoré

Karl Marx et la naissance de l’Association Internationale des Travailleurs

Le manifeste inaugural de l’Association Internationale des Travailleurs est une adresse rédigée par Karl Marx à l’occasion de la fondation de l’organisation du même nom le 28 septembre 1864. Karl Marx est sans contexte l’un des adeptes les plus connus des courants socialiste, communiste et ouvrier du dix-neuvième siècle. Militant anticapitaliste convaincu et acteur de premier plan de la lutte des classes, le philosophe, sociologue, économiste et historien d’origine allemande écrit ce texte afin d’étayer sa position selon laquelle seule l’union des travailleurs du monde — ou de l’Europe, dans les faits — permettrait de mettre un terme aux inégalités criantes causées par le capitalisme.

Continuer la lecture de Marx et la mobilisation du prolétariat

L’Indépendance du Congo

Texte écrit par Patrick Gosselin

Le document dont j’ai pris connaissance est le discours de l’indépendance du Congo. Patrice Lumumba a prononcé ce discours lors de la cérémonie de l’indépendance à Léopoldville. Ce discours était principalement pour défendre la libération du Congo qui était sous la domination des Belges blancs. En effet, les Congolais en avaient assez de la domination européenne et de l’esclavage qu’ils subissaient depuis des décennies. C’est ce que Lumumba tentait de faire valoir lors de cette prise de parole historique. La transcription de ce discours est une source officielle fournie par le département des affaires étrangères de Bruxelles. Continuer la lecture de L’Indépendance du Congo

Le regard de la classe politique sur la révolution de 1848

Texte écrit par Léa Menanteau

La révolution de février 1848 vu par Alexis de Tocqueville est un témoignage raconté après les faits, soit en 1893. Ce témoignage est dans ses Souvenirs, paru en 1893 où il écrivait à propos de la révolution de 18481. Notons que l’auteur fait part de son récit avec un recul de plusieurs années, ce qui lui permet de connaitre les conséquences importantes de l’insurrection de 1848. Le récit évoque les événements du 23 février 1848, se déroulant à Paris. L’auteur, Alexis Charles Henry, Comte de Tocqueville, avait prédit une révolution et il s’efforça de prévenir les politiques de leur corruption et leur mépris fasse aux revendications du peuple. Le 27 janvier 1848, soit un peu moins d’un mois avant les événements, Tocqueville fait en discours en présence du premier ministre François Guizot, où il dénonce la corruption et annonce une insurrection du peuple français1. Il faut dire que le contexte de 1848 laisse présager un soulèvement du peuple, alors que l’esprit révolutionnaire de 1789 perdure et que le roi Louis-Philippe gère une monarchie constitutionnelle qui alimente la corruption.2

Le document présente l’observation que Tocqueville fait de la révolte de février 1848, avec le recul de 1893. Ce document nous permet de nous plonger au cœur des événements et d’en comprendre les détails. Plus encore, il permet de répondre à la question suivante : « Qu’elles furent les révoltes du 23 février 1848 sous le regard d’un politicien et philosophe-t-elle que Tocqueville? Que peut-on ressortir de l’aspect sociohistorique de l’évènement grâce à son témoignage? ».

Continuer la lecture de Le regard de la classe politique sur la révolution de 1848

  1. Ancery, 2019 [] []
  2. ARTE, 2020 []

Discours de Dolores Ibaruri à Madrid, pour le départ des brigades internationales, octobre 1938

Texte écrit par Tristan-Félix Richard

Le document qui sera étudié dans le texte suivant se trouve  être un discours de Dolores Ibaruri à Madrid en octobre 1938. Ce discours, intitulé « pour le départ des brigades internationales », raconte l’intervention des individus d’origines multiples étant allés en Espagne afin d’aider à la victoire républicaine durant la guerre civile espagnole de 1936-1939 et ainsi contrer l’avancer des mouvements fascistes en Europe. Ces brigades internationales sont un regroupement de soldats internationaux, comprenant environ 60 000 hommes, provenant de partout en Europe et venant en Espagne afin de contrer la montée du fascisme, à la suite de la tentative de coup d’état par Francisco Franco en juillet 1936. De son côté, l’auteure du discours Dolores Ibaruri, est une militante communiste et député des Asturies qui s’est rangé du côté républicain durant la guerre d’Espagne. Afin de comprendre le climat de l’époque, on doit comprendre que le discours sera en faveur du côté républicain et ne sera pas objectif. De plus, le conflit ayant pris fin le 1er avril 1939, on comprend aussi que le discours de madame Ibaruri est effectué vers la fin de la guerre d’Espagne qui sera remportée par les forces fascistes. Le discours est un hymne à la reconnaissance espagnole, soit envers les hommes ayant formés les brigades internationales et ayant activement pris les armes afin de sauver l’Espagne du fascisme et défendre la « liberté » des Espagnoles et Espagnoles. On démontre ici, comment ces individus ont abandonné leur vie passée pour venir en Espagne combattre et comment beaucoup d’entre eux sont restés, soit en temps que prisonnier des Fascistes ou en temps que cadavre, dans le pays même après la défaite du camp des Républicains. Tel que décrit plus tôt, le discours n’est pas objectif et est rempli d’émotion étant donné que le camp était en train d’être défait. On tente ainsi de se réconforter dans la défaite et d’essayer d’y voir un avenir meilleur plus tard. Cependant, le document reste très intéressant à étudier afin de mieux comprendre le climat social et politique de l’Espagne à la suite de la guerre civile. Quelle fut l’attitude du peuple espagnol face à ces combattants étrangers venus de partout en Europe afin de défendre la démocratie ou le socialisme dans un pays différent du leur?

Continuer la lecture de Discours de Dolores Ibaruri à Madrid, pour le départ des brigades internationales, octobre 1938

Discours lors de l’Indépendance du Congo belge

Texte écrit par Sylvère-Varel Moussenguet
Révolution au Congo Lumumba assassiné
Patrice Emery Lumumba à 35 ans. Il avait plaidé la cause du peuple congolais auprès du roi Baudouin dès 1955. Source: Reuters, https://www.parismatch.com/Actu/International/Revolution-Congo-Lumumba-assassinat-147408

 

Le document à l’étude est un extrait du discours de l’indépendance du Congo du 30 juin 19601. Il permet de comprendre la pensée politique de son auteur Patrice Émery Lumumba et les enjeux entourant l’indépendance du Congo belge. Au sortir de la Deuxième Guerre mondiale alors que le monde connait un grand vent de changements, les années 50 et 60 voient émerger un peu partout sur la planète des mouvements d’émancipation des peuples jusque-là sous la domination des puissances coloniales. Sur le continent africain, plusieurs pays obtiennent les indépendances après des années de luttes. Le Congo belge, d’abord propriété privée du roi Léopold II jusqu’en 1908, ensuite colonie belge, n’est pas en reste.  Patrice Lumumba, jeune leader politique congolais, fondateur du mouvement national, alors âgé de 35 ans expose dans ce discours les limites de l’entreprise coloniale des Belges au Congo tout en proposant aux siens une vision du Congo un peu plus lumineuse que celle qu’ils avaient connue pendant la domination des Belges. Ce commentaire permettra d’analyser et de comprendre la pensée politique de Patrice Lumumba. De mettre en lumière les rapports de domination qu’entretenaient les colons belges à l’égard des Congolais, les conséquences de la colonisation, ainsi que l’importance de la lutte pour l’indépendance.

Continuer la lecture de Discours lors de l’Indépendance du Congo belge

  1. Discours édité par l’école de politique appliquée,  Faculté des lettres et sciences humaines, Université de Sherbrooke, Outil Perspective Monde, https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1447 []

L’Association Internationale des Travailleurs: au centre du mouvement ouvrier

Texte écrit par Sophie Béland

Le mouvement ouvrier de Karl Marx est reconnu comme l’avènement de la pensée communiste en Europe au 19e siècle. Ce dernier a été à la tête de plusieurs manifestations, cherchant à abolir la notion de propriété dans la société afin d’établir une égalité universelle entre tous; d’éliminer les écarts de classes pour obtenir une uniformité confortable et profitable pour tous. Le Manifeste inaugural de l’Association Internationale des Travailleurs est l’un de ses nombreux textes, co-écrit avec Friedrich Engels, et a été lu pour l’inauguration de l’AIT, une organisation marquante du mouvement ouvrier, responsable de plusieurs revendications et manifestations menant à l’amélioration des conditions ouvrières. Le texte ci-bas abordera le contexte de sa rédaction, ses impacts ainsi qu’une analyse du document.

Continuer la lecture de L’Association Internationale des Travailleurs: au centre du mouvement ouvrier

Discours de l’Empereur Guillaume II d’Allemagne le 4 août 1914

Texte écrit par Gabriel Talbot
Albert Ier/Guillaume II, monarques ennemis de 14-18
Albert Ier/Guillaume II, monarques ennemis de 14-18. Source: La Libre.be, https://www.lalibre.be/belgique/albert-ierguillaume-ii-monarques-ennemis-de-14-18-530ce36c35708d729d8244d8

Mise en contexte :

Il s’agit d’un article publié dans la Gazette de Lausanne le 5 août 1914 dans lequel l’Empereur Guillaume II d’Allemagne déclare lors d’une session extraordinaire au Reichstag, une déclaration de guerre1 . Durant son discours du trône, il s’adresse devant une salle comble et déclare que son pays a cherché a protégé la paix en Europe, mais que depuis quelques années déjà, le Kaiser tente de démontrer que son pays commence à étouffer et se sent coincé entre les diverses puissances européennes.

Continuer la lecture de Discours de l’Empereur Guillaume II d’Allemagne le 4 août 1914

  1. Disponible sur, https://cliotexte.clionautes.org/discours-empereur-allemagne-guillaume-aout-1914.html []