Discours de l’indépendance de la République démocratique du Congo

Texte écrit par Gabryël Heissat-Charron

Le document à l’étude est un extrait du Discours de l’indépendance du 30 juin 1960 tiré de l’Université de Sherbrooke, qui se base sur un document du Ministère des Affaires Étrangères de Bruxelles1.

La date du 30 juin 1960 est marquante pour de nombreux Africains. En effet, cette date marque l’indépendance de la République démocratique du Congo.  Plusieurs évènements ont poussé les Congolais à se rebeller pour avoir des droits et pour ne plus être soumis à la Belgique. Le texte à l’étude est donc le discours officiel de l’indépendance qu’a prononcé Patrice Lumumba, le futur premier ministre et ministre de la Défense nationale. Il est un pionner de cette indépendance et il a joué rôle extrêmement important en ce qui concerne la vision nationale du pays. Le pays sera sous un régime parlementaire grâce à la victoire de Lumumba aux premières élections nationales. Maintenant, une fois cette mise en contexte faite, en quoi ce discours est si important dans l’histoire de la République démocratique du Congo ?

Discours d’indépendance

Pour Patrice Lumumba, l’indépendance est synonyme de libération. En effet, l’indépendance est la délivrance que les Congolais attendaient à la suite des humiliations coloniales qu’ils ont subies par les Belges. En ce qui concerne le roi belge, Baudoin 1er , il prononce aussi un discours. Le discours n’est pas perçu d’un bon œil par Lumumba. Il qualifie le discours d’humiliant et de déshonorant envers leur lutte pour leur indépendance. Effectivement, lors de ce discours, le roi belge se lance des fleurs pour la décolonisation et il voit la colonisation comme étant positive. Lors du début du discours de Monsieur Lumumba, il met l’accent sur l’importance de la date de 30 juin 1960. Il insiste au sujet de cette dernière, car cette date vient marquer le début d’une nouvelle ère au Congo. «[C]e 30 juin 1960 une date illustre que vous garderez ineffaçablement gravée dans vos cœurs, une date dont vous enseignerez avec fierté la signification à vos enfants, pour que ceux-ci à leur tour fassent connaître à leurs fils et à leurs petits-fils l’histoire glorieuse de notre lutte pour la libertés. »2. Il y a deux parties importantes dans cette citation. La première partie est l’utilisation du terme « enseignerez ». Ce terme vient mettre en valeur l’importance de l’évènement. Ce moment est si grandiose que les Congolais vont l’enseigner de génération en génération. La deuxième partie importante est « lutte pour la liberté ». Cette liberté, ils ne l’ont pas eue gratuitement. Ils ont dû lutter et se battre pour récupérer leurs droits et tout ce qui leur revient. Une autre citation vient appuyer cela : « C’est une lutte qui fut de larmes, de feu et de sang, nous en sommes fiers jusqu’au plus profond de nous-mêmes, car ce fut une lutte noble et juste, une lutte indispensable pour mettre fin à l’humiliant esclavage, qui nous était imposée par la force. »2 Dans cette citation, on vient appuyer le mot « lutte » avec des termes comme « larmes, de feu et de sang » pour mettre en évidence l’ampleur et la difficulté d’un tel combat. De plus, ces trois termes font référence aux révoltes des Congolais qui ont causé plusieurs morts et plusieurs blessés en 1959.3 « Nous avons connu le travail harassant exigé en échange de salaires qui ne nous permettaient ni de manger à notre faim, ni de nous vêtir ou de nous loger décemment, ni d’élever nos enfants comme des êtres chers. Nous avons connu les ironies, les insultes, les coups que nous devions subir matin, midi et soir, parce que nous étions des nègres. »2 Cet extrait montre bien les conditions misérables qu’avaient les Congolais. Ils subissaient du racisme en plus d’être traités comme des esclaves par une minorité de blancs belges qui étaient dans le pays. Ils ont littéralement vécu un enfer durant toutes ces années de possession du territoire par les Belges. Cela est une des raisons majeures de l’indépendance des Congolais.4 « La République du Congo a été proclamée et notre cher pays est maintenant entre les mains de ses propres enfants. »2 Je trouve personnellement cette phrase très forte. Elle parle d’elle-même. Le fait de dire « les mains de ses propres enfants » est révélateur de l’importance de l’indépendance. Ils veulent ravoir ce qui leur revient comme droit en étant Congolais de souche.

Pour conclure, si on retourne dans la première partie du commentaire, on a pu voir la vision du roi belge et la réaction de Lumumba. En deuxième lieu, on a analysé le discours de cet homme si important pour le Congo. On a pu focaliser sur certains aspects importants et mettre en valeur certains termes. Alors, ce discours est évidemment un moment marquant de la République démocratique du Congo. Finalement, il est certain qu’étant donné que ce texte est un discours, nous n’avons pas tous les détails des évènements et il faudrait développer un peu plus sur les causes des évènements. De plus, il serait intéressant de voir les répercussions de ce discours.

Pour aller plus loin:

Discours de Patrice Lumumba, le 30 juin 1960, lors de l’indépendance du Congo, https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1447

Halen, P. (2013). Compte rendu de [ZANA ETAMBALA (Mathieu), Poésie politique congolaise 1959-1966. Avec une introduction historique de Mathieu Zana Etambala [à la couverture : Textes réunis et commentés par Mathieu Zana Etambala. Anthologie]. Bruxelles : Le Cri ; Kinshasa : Buku édition, 2012, 473 p. – ISBN 978-2-8710-06608-8]. Études littéraires africaines, (35), 204–207. https://www.erudit.org/fr/revues/ela/2013-n35-ela01103/1021749ar/

Halen, P. (2016). Compte rendu de [PETIT (Pierre), Patrice Lumumba. La fabrication d’un héros national et panafricain. Préface de François de Callataÿ. Bruxelles : Académie Royale de Belgique, coll. L’Académie en poche, 2016, 145 p., ill. couleur – ISBN 978-2-8031-0526-7]. Études littéraires africaines, (41), 232–233. https://www.erudit.org/fr/revues/ela/2016-n41-ela02701/1037846ar/

Jules GÉRARD-LIBOIS, Henri NICOLAÏ, Patrick QUANTIN, Benoît VERHAEGEN, Crawford YOUNG, « CONGO RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 9 février 2021. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/republique-democratique-du-congo/

Lassi, É.-M. & Tcheuyap, A. (2009). Le prophète, son récit et l’histoire : Lumumba au cinéma. Revue de l’Université de Moncton40 (1), 83–105. https://www.erudit.org/fr/revues/rum/2009-v40-n1-rum3911/044607ar/

Philippe DECRAENE, Roland POURTIER, Patrick QUANTIN, Gilles SAUTTER, « CONGO RÉPUBLIQUE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 7 février 2021. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/republique-du-congo/



Citer ce billet
etudiant1 (2021, 17 mars). Discours de l’indépendance de la République démocratique du Congo. Histoire de l’Europe à Trois-Rivières. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pje4

  1. https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1447 []
  2. Discours de Patrice Lumumba, le 30 juin 1960, lors de l’indépendance du Congo, https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1447 [] [] [] []
  3. Philippe DECRAENE, Roland POURTIER, Patrick QUANTIN, Gilles SAUTTER, « CONGO RÉPUBLIQUE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 7 février 2021.URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/republique-du-congo/ []
  4. Jules GÉRARD-LIBOIS, Henri NICOLAÏ, Patrick QUANTIN, Benoît VERHAEGEN, Crawford YOUNG, « CONGO RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 9 février 2021. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/republique-democratique-du-congo/ []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.