Analyse du document « Le 14 juillet 1919 » écrit par Joseph Kessel

Texte écrit par Éric Parenteau

Tous d’abord, l’auteur de cet article est Joseph Kessel (Kessel, 1919). En fouillant son passé, il est possible de se rendre compte que Joseph Kessel était très actif dans la communauté vu son parcours dans l’armée1. Lors de la Première Guerre mondiale, Joseph Kessel s’engage comme aviateur1. Dans un contexte de volontariat, le même individu est dépêché par la France en Sibérie en 1918 dans le cadre d’une expédition1. En 1940, le principal intéressé s’engage encore une fois dans l’aviation aux côtés des Forces françaises libres1. Donc, il existe un lien entre le passé militaire de l’auteur et ce qu’il a écrit dans son article. L’article fut publié le 14 juillet 19192. Le journal dans lequel l’article a été publié se nomme le Journal des débats2. Il s’agit d’un article de presse. Il est important de surligner avant tout que l’évènement décrit dans l’article se déroule tout juste après la Première Guerre mondiale2. Il y a un défilé de victoire qui a eu lieu à Paris près de monuments célèbres comme l’Arc de Triomphe2.  Plusieurs nationalités sont présentes lors de ce défilé2. Les célébrations de la victoire ont eu lieu après quatre longues années de batailles.2 Le document fait la description de l’atmosphère qui régnait en ce jour très important et symbolique pour la société2. La question historique à laquelle se document répond est la suivante : Comment était perçue chez les citoyens français la fin de la guerre et conséquemment le retour des soldats ayant participés à celle-ci après quatre années ? Le document sera commenté en analysant la description de l’ambiance de la scène, des lieux de l’évènement et en faisant de même pour les individus participant à cet évènement.

Dans le document, l’auteur illustre tous d’abord une scène qui a eu lieu tout de suite après la Première Guerre mondiale. L’article de presse agit un peu comme une vidéo qu’aurait enregistrée le journaliste lors des évènements du 14 juillet 1919. Cela ressemble un peu à une sorte de documentaire. De plus, l’écrivain fait la description des lieux et des individus qui ont pris part à cette journée. Justement, il y a plusieurs éléments appartenant au caractère géographique qui ressortent de ce document. En effet, il est précisé que durant la journée du 14 juillet 1919, il y a plusieurs personnes de rassemblées dans le coin des Champs-Elysées et de l’Arc de Triomphe. En effet, il est possible de fournir quelques statistiques concernant la grosseur de la foule qui était présente lors de cette journée. Selon des données qui sont publiées sur le site de France24, il y avait dans la capitale française lors de cette journée environ deux millions de Français sortis dehors pour assister à cette journée historique (Trouillard, 2019). Pour continuer, la journée d’avant était organisée un rassemblement pour commémorer les victimes de la guerre (Trouillard, 2019). Il y avait par le fait même des politiciens et des anciens combattants à cet endroit (Trouillard, 2019). Donc, il est possible d’observer que cet évènement avait une signification importante pour la population (Trouillard, 2019).

De plus, il existe un autre élément intéressant sur lequel il vaut la peine de développer pour souligner l’importance du moment. Dans le texte, il est écrit que la parade s’était déroulée à l’Arc de Triomphe. En effet, ce lieu n’est pas anodin, selon le site Futura-sciences, il est précisé que cet endroit est symbolique pour les Français (Futura-sciences, 2018). Au lendemain d’une bataille qui se nommait Austerlitz, Napoléon voulait créer un monument qui illustrait que lorsque les soldats avaient terminé la guerre, ces derniers reviendraient sous des arcs de Triomphe sur leurs terres natales (Ministère des Armées, 2017). À noter ici le lien avec le nom actuel de l’Arc de Triomphe. En effet, selon le site du Ministère des Armées, le monument a été construit de 1806 jusqu’en 1836 (Ministère des Armées, 2017). Donc, cela a eu lieu pendant environ 30 ans. L’Arc de Triomphe avait été construite pour représenter la grandeur et la noblesse de l’armée française durant les prochaines décennies et siècles (Futura-sciences, 2018). Justement, sur la structure, des scènes d’évènements importants comme les batailles de Marengo, Iéna et Wagram et la prise d’Alexandrie ont été créées (Ministère des Armées, 2017). Tous ces évènements à portée significative ont été soigneusement gravés dans la pierre justement pour faire un lien entre la durabilité de ce qui est tracé dans ce matériau et la reconnaissance permanente de ce qui a été accompli par les soldats (Ministère des Armées, 2017).

Ensuite, dans le texte, l’auteur fait allusion à plusieurs batailles qui ont eu lieu un peu partout en Europe. En effet, il y a une énumération de batailles pour mettre en évidence le passé militaire des combattants qui ont vécu la Première Guerre mondiale. Donc, il est possible de comprendre à partir de ce passage que les soldats qui ont participé à la guerre et qui célèbrent la journée du 14 juillet 1919 ont connu des épreuves gigantesques. Justement, il est possible de remarquer l’allusion à la bataille de Liège qui a eu lieu en 1914 (Province de Liège, s.d.). Il a aussi allusion à la bataille de Passchendaele qui a eu lieu en 1917 (Roy et Richard, 2018).

De plus, il est possible de remarquer l’énumération des principales nationalités qui ont participé à la Première Guerre mondiale. Il est possible de constater la présence d’Américains, de Britanniques, d’Italiens, de Serbes, de Japonais, de Tchécoslovaques, de Roumains, de Portugais, etc. Il y a aussi des éléments culturels qui sont énoncés dont ces derniers sont propres à chacune des nationalités. Par exemple, chez les Américains, il est décrit qu’ils portent des casques plats contrairement aux autres qui ont des habillements différents. En effet, les Tchécoslovaques portaient eux des bérets hardis et les Roumains avaient des tenues de campagne. De surcroît, l’écrivain a voulu montrer que peu importe de quel sexe les citoyens sont, de quelles nationalités les gens sont, peu importe l’âge qu’ont les gens, l’être humain est toujours rallié par une même et seule cause, celle de la guerre et défendre sa patrie. Selon l’auteur, quand il est question de guerre, l’être humain de tous les horizons ne se gêne pas pour voler à la rescousse de son prochain qu’il soit près de lui ou à l’autre bout de la même masse de roche sur lequel l’ensemble des individus qui respirent et transpirent ont élu domicile. Justement, Joseph Kessel met l’accent sur la description pour montrer à quel point il y a des gens différents de toutes nationalités qui ont participé à cette guerre.

Par ailleurs, concernant l’ambiance de l’évènement, l’observation de l’auteur en résulte à une description d’une scène positive et importante. Les gens sont émotifs, remplis de joie et ils expriment leur amour pour les soldats qui ont risqué leurs vies en allant combattre l’ennemi. L’auteur portrait ici une scène qui montre que selon lui, la souffrance et l’incertitude de la guerre se sont traduit en éclatement de bonheur lors de cette journée de 1919.

Pour conclure, le document a été analysé sous plusieurs dimensions. De l’auteur en passant par les propos écrits dans le texte, plusieurs éléments ont été traités. Une des limites du document est qu’il a été écrit dans le contexte d’une observation effectuée par l’auteur. Alors, ce dernier peut porter son attention sur des éléments qui sont plus faciles pour lui à remarquer en raison de son expérience militaire vécu contrairement à une autre personne qui aurait d’autres intérêts et expériences. De plus, le texte ne rentre pas non plus dans les détails abordant la question de ce qu’étaient les conditions de vie des soldats qui se battaient dans les rangs de leurs pays durant la Première Guerre mondiale. Si quelqu’un avait voulu en savoir plus à propos de ce sujet, il aurait eu du mal à avoir de l’informations. Donc, la question des conditions de vie des militaires durant la Première Guerre mondiale ajouterait une autre dimension au document.

Pour aller plus loin:

Futura-sciences, 2018. Pourquoi a-t-on construit l’Arc de Triomphe à Paris ? Futura-sciences. Repéré à https://www.futura-sciences.com/sciences/questions-reponses/histoire-t-on-construit-arc-triomphe-paris-5246/. Consulté le 8 février 2021.

Jean-Pierre ÉNARD, « KESSEL JOSEPH -(1898-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2021. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/joseph-kessel/

Kessel, Joseph. (1919, 14 juillet). Le 14 juillet 1919. Journal des débats.

Ministère des Armées. 2017. Le saviez-vous ? L’arc de Triomphe : mais pourquoi ce nom ? Ministère des Armées. https://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/le-saviez-vous-l-arc-de-triomphe-mais-pourquoi-ce-nom. Consulté le 18 février 2021

Province de Liège, s.d. La bataille de Liège, le début du conflit. La Province de Liège. (s.d.).

https://www.provincedeliege.be/fr/liege1418/histoire. Consulté le 8 février 2021

Roy, R.H. et Foot, Richard. (2018).  Bataille de Passchendaele. L’Encyclopédie canadienne. Repéré à  https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/bataille-de-passchendaele. Consulté le 8 février 2021

Trouillard, Stéphanie. (2019). Le centenaire du défilé de la victoire : « Le triomphe définitif du 14 juillet ». France24. Repéré le https://www.france24.com/fr/20190713-centenaire-defile-victoire-14-juillet-1919-premiere-guerre-mondiale-fete-nationale-paris. Consulté le 8 février 2021

 

  1. Énard, 2021 [] [] [] []
  2. Kessel, 1919 [] [] [] [] [] [] []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.