Discours de l’empereur d’Allemagne Guillaume II — 4 août 1914

Texte écrit par Maxym Séguin

La Première Guerre mondiale, parfois appelée la guerre européenne, a été plus communément appelée Grande Guerre. La Grande Guerre s’est étirée du 28 juillet 1914 au 11 novembre 1918. Elle commence avec l’assassinat du Prince austro-hongrois François-Ferdinand d’Autriche aux mains d’un nationalisme serbe de la Bosnie nommé Gavrilo Princip à Sarajevo. À la suite de cet événement, l’austro-hongrois, qui croit que l’assassinat aurait été commandé par le gouvernement serbe, offre à la Serbie un ultimatum avec le support de l’Allemagne. À la suite d’une réponse négative, l’Allemagne se voit déclarer la guerre contre Belgrade et son allié l’empire russe. Cette déclaration de guerre viendra éclater une série de déclarations de guerre entre la triple alliance et la triple entente, une série d’alliances visant à garder la balance du pouvoir sur le conscient européen. En déclarant la guerre à l’empire russe et en prenant militairement contrôle de Luxembourg et de la Belgique neutre, l’Allemagne se voit plongée dans une guerre à deux fronts à partir du 04 juillet 1914. La même journée, l’empereur d’Allemagne Guillaume II offre un discours devant le Reichstag. Le discours sera directement publié dans la Gazette de Lausanne, un journal suisse établie en 1803, le 05 août 19141. Dans son discours, l’empereur s’adresse aux Allemands en commençant par expliquer la tragédie qui a poussé le gouvernement allemand et son allié à mobiliser ses troupes. Guillaume enchaîne son discours en expliquant pourquoi l’Allemagne se retrouve dans cette situation contre d’anciens alliés. Il termine son discours avec un appel au peuple allemand à « être unis sans distraction de parti, de situation ou de confession pour me suivre partout, dans la détresse et dans la mort, j’invite les chefs de parti à s’approcher et à me le promettre en touchant ma main. » 

En tant qu’enseignant, il est important d’offrir de nombreuses perspectives dans le but d’aider les étudiants à bâtir leur conscience critique. Le texte aide les lecteurs du document à voir la perspective allemande quant à la Première Guerre mondiale en ciblant les motifs des Allemands et ses explications.

La volonté hongroise et allemande

Premièrement, l’empereur de l’Allemagne, après avoir établi que l’Allemagne agis comme un médiateur de la paix entre les puissances européennes, commence son discours en expliquant pourquoi leurs alliés austro-hongrois sont rentrés en guerre : « Le danger provoqué par les guerres des Balkans semblait écarté lorsque par l’assassinat (…) l’archiduc François-Ferdinand l’abîme se rouvrit.
Mon auguste allié, l’empereur François-Joseph, s’est vu dans la nécessité d’en appeler aux armes pour défendre la sécurité de son empire »
1. Les guerres des Balkans ont été 2 guerres qui ont pris place sur la péninsule Balkan entre 1912 et 1913. Ces guerres ont aidé la Serbie à s’élargir et à pousser pour l’unification des personnes slaves au détriment du territoire, de la population et de l’intégrité de l’empire austro-hongrois. Dans ce début, l’empereur explique comment les dangers des guerres Balkans à l’empire austro-hongrois, qui semblaient avoir été « écartés », ont ressurgi avec l’assassinat de l’archiduc. Guillaume II établit que l’assassinat est « un danger » à la sécurité de l’empire austro-hongrois et qu’elle est dans l’obligation de la défendre de la Serbie qui la menace. Par la suite, le dirigeant explique comment l’intervention russe était illégitime en se mettant « au travers de l’accomplissement du devoir de la monarchie alliée qui était de défendre ses intérêts légitimes. » L’empereur Guillaume II enchaîne son discours en établissant que l’Allemagne doit non seulement respecter leur alliance en le décrivant comme un « devoir », mais qu’il faut aussi aussi « protéger contre l’attaque de forces étrangères l’ancienne communauté de culture des deux empires » 1. Autrement dit, l’Allemagne se doit de défendre la culture commune des deux empires et de la coutume de défense légitime.

La volonté des puissances européennes russes et françaises

Deuxièmement, la prochaine partie du discours de Guillaume II explique les motifs des autres puissances européennes à se joindre aux forces étrangères et comment l’Allemagne doit, avec « le cœur serré », brisé des relations et des « vieilles espérances ».  Pour commencer, l’empereur explique qu’il a dû malheureusement et forcément bouger ses armées contre celle de son ancien allié l’empire russe. « C’est le cœur serré que j’ai dû mobiliser mon armée (…) c’est avec une douleur sincère que j’ai vu se briser une amitié à laquelle l’Allemagne s’efforçait de rester fidèle. » 1. Guillaume II explique l’intervention russe comme étant un résultat du nationalisme grandissant en Russie et sa volonté à protéger un autre état nationalisme. La Russie, « cédant à la poussée d’un infatigable nationalisme, est intervenu en faveur d’un État qui, en favorisant des menées criminelles, a provoqué la présente guerre. » 1. Ensuite, Guillaume II mentionne que « Trop souvent nos efforts pour rendre plus amicales nos relations avec la France se sont heurtés à de vieilles espérances et à de vieilles rancunes. » 1. Guillaume II fait référence à la guerre qui a amené la création de l’empire allemand. La guerre franco-allemande de 1870 qui opposait la France à une coalition d’états allemands. Cette guerre annonça non seulement la fin du deuxième empire français de Napoléon, mais aussi la perte significative de territoire français. L’empereur explique donc l’intérêt français comme étant « le résultat de la malveillance qui se fait jour depuis de nombreuses années à l’égard de la puissance et de la prospérité de l’empire allemand. » 2. Une allusion à l’annexe de nombreux territoires comme le Rhin, l’empereur défend la prise de ces territoires comme étant une « volonté inébranlable de conserver la place que Dieu nous a donnée pour nous et toutes les générations à venir. » 3. Il justifie au peuple allemand que les territoires et les « vieilles rancunes » françaises sont injustifiés puisque ces territoires appartiennent aux Allemands.

Appel à l’unification

Finalement, l’empereur termine son discours avec un appel à l’unification et à la défense de l’empire allemand, ses alliés et ses intérêts : « Nous saisissons l’épée pour nous défendre avec la conscience tranquille et les mains pures. Mon appel s’adresse à tous les peuples allemands pour que nous unissions nos forces à celles de notre alliée, afin de défendre ce que nous avons élaboré en commun. (…) je ne connais plus de parti, je ne connais que des Allemands » 1. Ici, Guillaume explique qu’il prendra l’arme, et ce dans le but de défendre les alliées allemandes, et ce sans avoir à questionner si la volonté est pure.

Conclusion et opinion personnelle

Le discours de l’empereur de l’Allemagne présente une perspective allemande de la Première Guerre mondiale. Le discours vient expliquer que l’Allemagne voyait l’assassinat comme un danger à l’empire austro-hongrois et cette suite aux conséquences des guerres des Balkans sur l’empire. Il vient aussi discréditer l’intervention russe et explique que l’intervention allemande auprès de son allié est son devoir et qu’elle est justifiée puisqu’elle vient défendre l’intérêt des Allemands et ses alliés et elle cherche à défendre la culture et la politique établie. Quant à l’intervention française, l’empereur explique que l’intervention française découle des événements qui ont eux lieu en 1870. Il finit son discours avec un cri d’unification justifiant la prise d’armes comme étant leur devoir et d’intention pure. Le document présente une perspective allemande, mais cette perspective se limite à celui de simplement un allemand qui peut rendre la pièce extrêmement biaisée. Elle présente aussi la perspective d’un dirigeant qui cherche à défendre ses alliés et qui cherche à justifier la prise aux armes à sa population civile. Le discours est aussi extrêmement court et limité. Pour conclure, voir la perspective allemande et la motivation des Allemands pour la prise d’armes, viens aider à la construction d’une pensée critique et l’expansion de la conscience historique quant à la Première Guerre mondiale. Le discours vient aussi démontrer comment la guerre et le raisonnement derrière les conflits sont extrêmement subjectifs. Est-ce que la prise aux armes se justifie considérant la subjectivité des motifs ? Le document serait extrêmement intéressant dans une comparaison d’un discours de prise d’armes par une autre puissance européenne comme la France.

Pour aller plus loin:
Sites Web

Delpin, P. (2020, December 04). Discours de l’empereur d’Allemagne Guillaume II — 4 Août 1914. Visité 14 février 2021, de https://clio-texte.clionautes.org/discours-empereur-allemagne-guillaume-aout-1914.html

« Franco-German War ». Britannica.com. Encyclopædia Britannica inc. 30 Décembre 2013. Visité le 20 février 2021

Livres

Alain Clavien, Histoire de la Gazette de Lausanne : le temps du colonel, 1874-1917, Vevey, Éditions de l’Aire, 1997

Michael J. Lyons, World War I: À Short History, (2e éd.). Prentice Hall, 1999.

Margaret MacMillan, « The First Balkan Wars », The War That Ended Peace: The Road to 1914. Random House Publishing Group, 1993, pp. 129-142

Thomas Hotte, July Crisis, The World’s Descent into War, Summer 1914. Cambridge, 1994, pp. 279-286.

  1. Delpin, P. (2020, December 04). Discours de l’empereur d’Allemagne Guillaume II — 4 Août 1914. Visité 14 février 2021, de https://clio-texte.clionautes.org/discours-empereur-allemagne-guillaume-aout-1914.html [] [] [] [] [] [] []
  2. Delpin, P. (2020, December 04). DDiscours de l’empereur d’Allemagne Guillaume II — 4 Août 1914. Visité 14 février 2021, de https://clio-texte.clionautes.org/discours-empereur-allemagne-guillaume-aout-1914.html []
  3. Delpin, P. (2020, December 04). Discours de l’empereur d’Allemagne Guillaume II — 4 Août 1914. Visité 14 février 2021, de https://clio-texte.clionautes.org/discours-empereur-allemagne-guillaume-aout-1914.html []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.